Découvrez le partenaire Ibexa du mois de mai : Actimage

Découvrez le partenaire Ibexa du mois de mai : Actimage

L’entreprise Actimage a été créée il y a plus de 25 ans et compte aujourd'hui huit agences réparties dans cinq pays qui partagent une même vision : maîtriser la chaîne numérique depuis la R&D et la stratégie digitale jusqu'à la conception, la technologie et le cloud.

Sur les 150 collaborateurs de l’entreprise, 60 travaillent avec Guillaume Dreyer, Responsable du pôle Technologies d'Actimage en charge du Développement des Solutions Digitales.

« Une grande partie de l'activité de la division Technologie s'articule autour de projets Open Source et basés sur PHP », explique Guillaume Dreyer. « Au niveau des outils que nous utilisons, nous avons un vrai savoir-faire autour du framework Symfony. C'est pourquoi nous travaillons avec des plateformes d'expérience numérique basées sur cet écosystème, comme Ibexa DXP ».

Actimage est notre Partenaire du mois de mai 2022.

Sa collaboration avec Ibexa – alors connue sous le nom d'eZ – remonte à 2008. « Nous avons travaillé intensivement ensemble sur plus de 20 projets, principalement pour des organismes publics », explique Guillaume Dreyer, qui travaille chez Actimage depuis le début du second millénaire.

Certaines des collaborations majeures ont été pour l'Assemblée nationale française, l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et la plateforme qui informe le public sur les monuments historiques des Remparts de Carcassonne à l'Arc de Triomphe et l'abbaye du Mont-Saint-Michel. « Nous avons également réalisé une série de projets avec des organismes HLM et des collectivités locales telles que la ville de Villeurbanne ou La Courneuve », explique Guillaume Dreyer.

De tous ces projets réalisés depuis 2008, un certain nombre sont encore maintenus ou mis à jour par l’équipe Actimage, et sont potentiellement amenés à être migrés sur des socles plus récents.

"Nous nous sommes officiellement associés à eZ pendant deux ou trois ans", se souvient Guillaume Dreyer. "Après cela, nous n'étions plus partenaires, bien que nous ayons continué à travailler avec la plateforme dans sa version Open Source."

Un partenariat engagé

En 2021, Actimage a rejoint l'écosystème Ibexa en tant que Silver Partner - pour diverses raisons. Guillaume Dreyer voit un grand potentiel dans la progression d'Ibexa DXP, en particulier les fonctionnalités « d'industrialisation » telles que Site Factory. Le fait qu'Ibexa DXP soit construit sur Symfony joue sur les points forts de la division Technologie. "Enfin, nous nous développons", ajoute Guillaume Dreyer, "et nous voyons un rôle pour Ibexa DXP dans le soutien de cette croissance."

L'un des plus gros projets d'Actimage pour 2022 - et référence pour son partenariat avec Ibexa DXP - est la refonte du site internet d’une agence nationale (client confidentiel à date).

"Ce sera un grand portail unique", explique Guillaume Dreyer, "mais il peut éventuellement y avoir des variations vers des sites satellites, des sites d'événements ou des sites thématiques."

Les deux priorités de ce projet – la personnalisation et la confidentialité des données – tirent technologiquement dans des directions opposées ; c'est l'enjeu du chantier de cette refonte.

"Dans ce projet, presque toute la navigation sera construite autour du profilage", explique Guillaume Dreyer. « Dès le départ, il y a un besoin de savoir qui est la personne et de la reconnaître. En fonction du login, de son type et bien d'autres paramètres, il nous appartient de proposer un espace de navigation avec une remontée d'informations spécifique. L'objectif général est de fournir un accès à l'information d'une manière beaucoup plus efficace que si la personne la cherchait elle-même. Et donc tout est construit autour de ce concept. »

La contrainte pour celui-ci et pour les autres clients publics d'Actimage est un contexte spécifique lié à la gestion des données personnelles. « Nous traitons avec de nombreux clients très sensibles à la confidentialité et au respect du RGPD. Notre client a fait le choix de décorréler totalement les données personnelles du site ; nous faisons tout de manière presque anonyme, dans une démarche très sécurisée basée sur le « Privacy by design ».

Ce nouveau site internet devrait être opérationnel à l'automne.

L'une des raisons de la poussée de croissance d'Actimage est que l’agence est devenue récemment l'un des partenaires privilégiés de l'État français. L'agence a remporté un accord-cadre de quatre ans qui la place au centre de tout le développement et de la maintenance des dispositifs numériques des ministères français, ainsi que de plusieurs agences directement liées au gouvernement.

Un succès continu

Guillaume Dreyer et son équipe se concentrent sur l'industrialisation. « Nous devons factoriser les réponses techniques que nous apportons à des besoins fonctionnels similaires... Nous gagnerons donc beaucoup de temps, à la fois en développement et en maintenance, et cela nous permettra de gagner en efficacité, mais également d’afficher des prix de réalisation bien plus bas. »

Ibexa DXP n'est pas la seule technologie capable de fournir cela, mais Guillaume Dreyer pense que la plate-forme a un fort potentiel pour en faire un succès. « Notre objectif est d'entrer dans ce processus d'industrialisation et de proposer des bibliothèques et des packages communautaires qui seront également disponibles pour d'autres partenaires. De la même manière que nous le faisons, nous allons exploiter ce qui a été fait par d’autres. Ainsi, le réseau de partenaires nous permettra de gagner en efficacité et nous contribuerons à cette dynamique de groupe. »

Pour le moment, Actimage compte quatre développeurs certifiés pour la dernière version d'Ibexa DXP, mais l'objectif est d'en avoir sept ou plus d'ici la fin de l'année.

« Le partenariat est pour nous très intéressant », déclare Guillaume Dreyer. « Comme je le disais tout à l'heure, c'est le fait d'être intégré dans cette communauté de partenaires et d'experts et de pouvoir s'appuyer sur cette expérience collective. Nous contribuerons également à la construction de cet écosystème. C'est le premier point. Et le deuxième point qui est important pour nous, c'est d'avoir un relais technique expert avec les équipes d'Ibexa pour nous aider à tirer enfin le meilleur parti de la solution technologique. Pour nous aider lorsque nous rencontrons des problèmes techniques ou fonctionnels. Pour nous accompagner sur des démarches, des rendez-vous clients, que ce soit en phase d'avant-vente en France ou encore lors de projets. C'est ce que nous recherchons vraiment dans un partenariat.”

Insights and news

NEWS
De Jani Tarvainen
10/05/2022 13:19 | 4 Min read
NEWS
De Su Kent
12/04/2022 12:53 | 4 Min read
NEWS
De Su Kent
01/04/2022 07:20 | 4 Min read